La Permaculture: Concept et Ethique

Permaculture, un mot regroupant « permanent » et « agriculture » qui désigne une méthode de conception pour un système qui s’inspire de la Nature. 🌍

Permaculture et / ou biodynamie? Voici un peu plus d’explications

Pour l’appliquer à l’agriculture ou a un potager, on prend donc en considération l’écosystème (incluant ses propres ressources) et on s’adapte en voyant ce que ça donne. J’aime le principe!

Le but est un jardin durable et surtout peu gourmand en energie/eau/entretien… #parfaitpourlesfeignasses 😅 Ceci tout en suivant une Ethique particulière et des Principes.

L’Ethique demande de prendre soin de:

  • La nature: La qualité de l’eau, de l’air et du sol mais aussi la faune doivent être préservés. Pour ce faire, on banni les pièges à animaux, on ne tue personne, on met des points d’eau, on invite les auxilliaires du jardin…
  • l’humain: Les générations futures ainsi que la santé doivent être prises en compte. En effet, il s’agit de ne pas traiter avec des pesticides, on ne pourri pas l’ecosystème en retournant la terre, on n’épuise pas le sol…
  • et de la communauté en redistribuant le surplus! Le but est de générer de l’abondance, et de tisser du lien social avec la communauté locale. « L’homme est un animal social » comme disait ce bon vieux Aristote, on a toujours besoin de la communauté autours de nous comme elle a besoin de nous!

Vous voilà briefés sur le concept de base et son Ethique!


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Le marc de café au jardin

Il y a toutes sortes d’utilisations du marc de café au jardin, en voici quelques-unes!

1. Répulsif anti-limaces et escargots

Déposé au sol autours des cultures, le marc de café est un bon anti-limace; lorsqu’elles rampent dessus elles n’aiment pas les petits grains et évitent la zone! 🐌

2. Acidifie le sol

Ajouté à la terre, le marc de café acidifie le sol ce qui est excellent pour certaines plantes 🌱❤️

3. Engrais!

Mixé avec des coquilles d’oeufs qui apportent phosphore et calcium, le marc de café devient un excellent engrais azoté. À utiliser particulierement pour les légumes feuilles comme choux, salades ou epinards 🌿

4. Aère une terre argileuse

Mélangé simplement à la terre, le marc de café l’aère. C’est donc idéal pour préparer la plantation de legumes racines, notemment carottes, betteraves, panais… Bonus: il tient éloignée la mouche de la carotte! 🥕

5. Au compost

Le marc de café enrichit le compost, surtout pour une future utilisation au moment de la germination et du repiquage des tomates, épinards, haricots… en effet, il offre une bonne barrière aux champignons et bacteries qui attaquent ces légumes (mildiou… 🍄🍄)

⚠️ ATTENTION toutes les plantes n’affectionnent pas forcément le marc de café, il parait que les géraniums ou encore la moutarde se portent très bien sans!


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Bougie maison: Recycler son huile de cuisson

Aujourd’hui, je vais dévoiler ma recette de bougie anti-moustiques désodorisante qui recycle de la vieille huile de cuisson!

C’est génial parce qu’on sait jamais quoi en faire de sa vieille huile de cuisson: ça se composte pas, ça bouche les canalisations… Ici j’ai utilisé de la vieille graisse d’oie.

Il faut:

– ce que tu as comme vieux reste d’huile/graisse

– 80% du poids de l’huile en cire (d’abeille par exemple)

– du marc de café bien sur!

– de la ficelle ou mèche à bougie (la ficelle doit étre en coton ou fibres naturelles!)

– un bocal (ici je recycle un petit pot!)

Méthode:

  1. Faire fondre la cire et l’huile au bain marie.
  2. Si comme moi tu n’as pas de mèche à bougie, tremper la ficelle dans la préparation fondue.
  3. Déposer la ficelle au fond du pot en verre, un bout doit être placé au centre. Verser quelques gouttes de préparation sur ce bout afin de le faire bien tenir.
  4. Pendant que la mêche sèche, ajouter le marc de café à la préparation en mélangeant.
  5. Faire tenir la ficelle bien droite une fois qu’elle est collée au fond, avec une pince à linge par exemple (j’etais à court, j’ai utilisé un peigne #mcgyver)
  6. Verser la préparation au marc de café dans le pot, recouvrir d’un peu de marc de café.
  7. Une fois refroidie, la bougie est prête à être utilisée!

En plus d’être un diy recyclage, le marc de café lorsqu’il brule est un excellent désodorisant 👃🏻

De plus, il fait fuir les moustiques 🦟

[Petit conseil d’utilisation pour de la simple ficelle au lieu d’une mêche à bougie, il se peut qu’il faille régulièrement tailler la mêche!]

Et toi, tu recycles comment ton huile de cuisson?


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Le déodorant home-made

Coucou!

Voici ma recette de déodorant home-made méga facile.

Il suffit d’un vieux flacon bille récupéré, de quelques cuillères de gel d’aloé vera et d’une cuillère à café de bicarbonate de sodium.

Ouvrir le flacon, le laver à fond. Le remplir de gel d’aloé vera. Ajouter la cuillère de bicarbonate. Refermer, mélanger, le tour est joué!

Résultat: on ne transpire pas – sauf forte chaleur complètement hors norme; et surtout on ne sent rien du tout! Il ne laisse aucune trace sur les vêtements – zéro!! J’ai une peau assez sensible, le genre à faire des rougeurs pour rien et des poils incarnés: je n’ai aucun soucis avec cette recette. Au top, je l’adore 🥰

Je l’ai récemment éprouvé par 42 degrés dehors: on transpire un peu mais on ne dégage aucune odeur, et les aisselles sèchent assez vite en rentrant se mettre au frais la tronche devant le ventilo.


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Les clés d’un bon compost

Un bon compost quand il est prêt à l’emploi, est brun foncé presque noir et sent l’humus. S’il peut rester quelques “morceaux”, ceux-ci ne sont pas identifiables et grosso modo l’aspect doit ressembler à du terreau.

Atteindre cette perfection demande un peu de temps, l’aide de quelques auxiliaires de jardin et un peu de discipline, mais rien de compliqué!

Je vais vous parler ici d’une des manières-nombreuses-de faire son compost chez soi.

1. Où placer son bac?

Tout d’abord il est bon d’avoir 3 bacs et un seau, et non un seul bac:

  • Le seau servira pour tous les jours, à stocker les déchets ménagers à composter. Il devra être vidé régulièrement (au moins une fois par semaine)
  • Un bac pour stocker la matière brune, peu présente dans les déchets ménagers et pourtant indispensable au compost (Pour l’instant chez moi c’est un simple tas…)
  • Un bac pour le compost “en cours” – celui auxquel on ajoute de la matière régulièrement
  • Un dernier bac pour le compost qui mature et sera bientôt prêt à être utilisé

Il faut placer ces bacs à l’ombre, et s’assurer qu’ils disposent d’un couvercle non hermétique, pour les protéger d’une sécheresse trop intense et de la pluie qui détremperait le compost.

Les bacs ne doivent pas être hermétiquement fermés au dessous: le compost a besoin de respirer, et vous avez besoin de laisser passer les auxiliaires jardiniers! J’ai mis un grillage pour les miens.

2. L’apport de compost

Tous les matériaux biodégradables sont compostables. En revanche, mieux vaut éviter les déchets carnés pour ne pas trop avoir de nuisibles.

Il y a selon moi 3 règles d’or à suivre:

  • La règle des 2/3 – 1/3 à chaque apport de compost, on doit apporter 2/3 de matière azotée ou matière verte, pour 1/3 de matière brune. On verra dans le prochain paragraphe qui se classifie où. Donc pour chaque apport d’un seau à compost de déchets ménagers (à dominante azotée à priori), on doit ajouter un demi seau de matière brune provenant du bac à matière brune.
  • La règle de la Mouille le compost doit toujours être humide – mais non détrempé. En cas de sécheresse ou d’un nouvel apport très sec, il ne faut pas hésiter à arroser un peu le compost
  • La règle du SHAKEITUP! À chaque apport de déchets (ou si ceux-ci sont trop espacés, chaque semaine au moins), il faut mélanger tout le compost du bac “en cours” et en profiter pour mélanger un peu celui du bac “mature” de temps en temps. On peut pour cela utiliser une fourche ou une tarrière, même les mains si on veut 💩 mais c’est important de le faire

3. Les types de déchets et comment les préparer

On distingue 3 types de déchets.

  1. Ceux qui sont équilibrés, n’entrent pas dans le calcul des 2/3 – 1/3 quand ils sont ajoutés au bac à compost “en cours”. Il s’agit par exemple:
    • marc de café, sachet ou feuilles de thé
    • plantes, herbes sèches
    • fumier
  2. les déchets azotés, qui viennent généralement de la cuisine mais pas seulement. Pensez a y ajouter la moitié de matière brune en les incorporant, et à les couper en morceaux pour un compostage plus rapide:
    • épluchures
    • tonte ou feuilles fraiches
    • légumes moisis (on n’espère pas trop souvent!)
    • restes de nourriture végétarienne
  3. la matière brune, à dominance carbone, que l’on ajoute à la matière verte vous l’aurez compris
    • copaux, sciure ou broyat de bois
    • feuilles mortes ou branchages coupés petit
    • paille
    • carton, papier

4. Comment se fait le compost et quand s’en servir?

Les auxiliaires jardiniers dont on parlait plus haut sont les vers de terre, vers blancs, musaraignes, insectes en tous genres types cloportes, etc. Il est important de les laisser habiter dans votre compost, bien qu’il soit tentant de virer les gros vers blanc “un peu gluants, mais appétissants”, par exemple.

Ce sont eux qui transforment les éléments qu’on leur apporte en compost, pour peu qu’on leur fasse des petits morceaux 😜

Avant utilisation, il faut s’assurer que dans le bac “mature”, ça sent le sous bois, il n’y a plus de gros morceaux, plus de pelure identifiable et que la matière a une belle consistance bien tendre et homogène.

Si ces conditions sont réunies, lorsque le bac “en cours” est plein, on vide le bac “mature” au jardin et on échange les rôles entre ces deux derniers: le bac “en cours” devient plein de compost qui mature et l’autre devient “en cours”.

Alors, ça vous dit de composter vous aussi?


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

La permaculture: Principe et Zones

Les Principes du potager en permaculture sont de créer un système qui reproduit au maximum la Nature – et s’en aide! Pour les mettre en oeuvre, on peut:

1. Observer

L’ensoleillement, le pH du sol, l’hygrométrie, les températures… quelle est la nature de l’écosystème dans mon jardin? Il s’agit d’amasser le plus de connaissances possible pour mieux se servir de la nature.

2. Connaître ses limites

Les limites du terrain bien sur mais aussi financières, de temps que l’on peut passer à s’occupper du projet… autant démarrer petit lorsqu’on a peu de temps à consacrer à son jardin!

3. Connaître ses ressources

Savoir ce dont on dispose, comme potentielle aide extérieure, matériel, finances, etc.

4. Evaluer

On se pose et on réfléchi à ces 3 premières étapes, afin d’anticiper les 3 suivantes: a-t-on besoin d’aide? Le projet est-il réalisable? Commence-t-on petit ou grand?

5. Concevoir

C’est là et seulement là que l’on sort de l’abstrait – il s’agit de dessiner ses plants par zones. On dit qu’il y a 6 zones:

  • 🏠 la maison
  • 🍅🍆 le jardin
  • 🐔🍏 le verger et la basse cour
  • 🐄🌽 le pâturage et les céréales – en cas d’exploitation agricole
  • 🌳🌲 les bois
  • 🌿🍀 la friche – terrain non entretenu

6. Mettre en Oeuvre

Se retrousser les manches, aller dans son jardin, faire ses semis, planter, cueillir, pailler, préparer la terre, etc etc

Mais aussi: mesurer les pluies, l’ensoleillement, l’évolution de la faune… et TOUT noter! 🤓

7. Maintenir

Faire des petits ajustements – c’est toujours plus dur de voir ce qui donne un résultat quand on change trop d’un coup!

J’ai fait mon plan et déterminé mes zones, et vous? 😊


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Shampoing solide maison

Bonsoir!

Voici une recette afin de faire soi-même son shampoing solide!

Ingrédients

  • 60g de Cocoate de Sodium en poudre (fait maison)
  • 20g de farine de maïs
  • 20g d’argile blanche
  • 10g d’huile de coco
  • 1 cac de miel environ
  • 1 cac de gel d’aloe vera environ

Methode

Mélanger le Cocoate de Sodium, la farine et l’argile dans un petit récipient.

Ajouter l’huile de coco préalablement fondue au bain marie et le gel d’aloe vera, bien mélanger. Si besoin, augmenter un tout petit peu la quantité de gel pour lier les ingrédients. Ajouter le miel et mélanger à nouveau.

Mettre la pâte obtenue dans un moule en silicone préalablement lavé. Placer le moule au congélateur quelques heures avant de démouler.

Laisser sécher une nuit, le shampoing est prêt à être utilisé!

Dans la douche: mouiller le shampoing et le frictionner entre ses mains pour le faire mousser. Appliquer la mousse sur le cuir chevelu, rincer comme un shampoing habituel.


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Coudre sa garde-robe capsule

Hello!

Celà fait un certain temps maintenant que j’ai adopté une garde robe minimaliste, et le temps passant, les pièces s’abiment et doivent petit à petit être replacées.

J’ai voulu faire les boutiques, vraiment. Je suis allée dans des magasins, et là le souvenir de la campagne d’art magnifique menée par Igor Dobrowolski à Varsovie m’est revenue et j’ai eu envie d’aller vomir.

Alors j’ai commencé à chercher les sites « éthiques » et puis c’était relou, il fallait commander par internet, il y avait pas toujours les modèles que je cherchais et comment savoir si ça m’allait? Tout naturellement, l’idée a germé: Lily, prend ta machine à coudre.

À ce jour, j’ai déterminé les patrons qu’il me faudra réaliser pour quasiment toutes mes pièces (youpi!!) et j’en ai déjà cousu 2 – sur 37, je sais c’est pas énorme.

Quelques conseils de ma part si vous voulez débuter dans la confection de votre capsule wardrobe:

  • Démarrez déjà, sans même penser à la couture, par créer sur le papier votre garde-robe. Quelles pièces vous faut-il? Utilisez en premier lieu ce que vous avez déjà. Pas de panique, les pièces vont s’abimer croyez-moi.
  • Ensuite, éliminez le reste de votre dressing: vendez (sur Vinted par exemple), faites des tawashis et des torchons avec les pièces abimées, donnez, recyclez. Je vous conseille tout de même une mise au grenier pendant quelques mois, afins d’être sûr.e.s qu’aucune pièce ne vous manquera.
  • Confectionnez les pièces manquantes. Ça vous donnera une idée de la dose de travail nécessaire. Peut-être voudrez-vous quand même acheter certaines pièces (personnellement il ne me viendrait pas à l’idée de faire moi-même mes chaussures, j’ai donc cherché une marque étique et ça me va très bien comme ça!)
  • Au fur et à mesure qu’une pièce s’abime, cherchez un patron chouette, commandez votre tissus (bio, c’est plus sympa) et à vos machines!

Vous vous êtes aussi lancé.e.s dans la couture de votre garde-robe? Quels sont vos conseils?


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Savon Noir (Blanc) Coco et Basilic (bio)

Dans le but de faire du savon liquide, du liquide vaisselle et de la lessive qui marchent vraiment (et qui ne se retrouvent pas pleins de grumeaux et inutilisables), je me suis lancée dans la confection du Savon Noir!

Bon, étant 100% huile de Coco, il est blanc, mais c’est un détail 😊

Il s’agit d’un savon à la potasse caustique, base forte (attention les mains, les yeux et les bronches) semblable à la soude caustique mais avec des indices de saponification differents.

Les conditions de sécurité sont les mêmes! Lisez ces précautions et protégez-vous correctement!

Le savon à la potasse caustique donne un savon mou type savon noir, soluble dans l’eau froide (seulement à un certain pourcentage, d’après mes observations). Il nettoie très bien, mousse beaucoup (en tous cas celui à la coco) et laisse les mains toutes douces! Je l’ai surgraissé à 5%.

Ingredients (2kg)

  • 1046g d’huile de Coco bio (sugraissage 5%, indice KOH 0,257)
  • 256g de Potasse Caustique (KOH)
  • 698g d’eau ou d’hydrolat (j’ai utilisé de l’hydrolat de Basilic)

Si vous changez le type d’huile, de base forte ou les quantités, recalculez vos dosages, par exemple avec SoapCalc

Méthode

Avec des gants, des lunettes de protection et un masque à cartouche 

Avec une balance de précision, peser l’hydrolat et la potasse dans deux récipients séparés. Toujours arrondir la potasse au grammage inférieur si besoin. Ajouter la potasse à l’eau en mélangeant (et PAS l’inverse !!), mélanger avec une cuillère en bois qui ne servira qu’à la confection de savon. Il faut qu’il ne reste plus de grumeaux, le mélange peut être encore chaud (la réaction est exothermique).

Faire fondre au bain marie l’huile de coco dans une grande casserole, sans la faire bouillir. Ajouter la lessive de potasse à l’huiles chaude (et PAS l’inverse !!), tout en mélangeant au mixeur-plongeur, sur feux doux.

Mixer quelques minutes sur feu doux jusqu’à obtenir l’épaississement du mélange, appelé la trace du savon. Cette trace doit être assez épaisse, mais ne pas attendre trop car sinon le savon devient mou et plus difficile à mettre dans un récipient. Quand le mélange commence à avoir une belle consistance, verser dans un grand bocal à l’aide d’une louche, par exemple. Tester le PH avec du papier PH, vous devez vous trouver proche de 7. Nettoyer les instruments et les contenants à l’eau et au savon, puis rincer au vinaigre blanc.

A vos casseroles, et bonne tambouille!


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon

Organic Soap Olive, Coco, Shea Butter and Sweet Almonds (5% overfat) with Cold Processing

french flag

Here is a receipt of sweet almond cold processing soap, overfat and very sweet for sensitive skins. It does not excessively foam but enough, in return for an incredible softness!

Before you start, the elements we manipulate are dangerous so please read carefully those security precautions!

Ingredients (1kg) – 7,53€ / kg

  • 455g Olive Oil (NaOH index=0,135)
  • 70g Coco Oil (NaOH index=0,183)
  • 70g Shea Butter (NaOH index=0,132)
  • 105g Sweet Almond Oil (NaOH index=0,139)
  • 92,6g Caustic Soda (NaOH) – to recalculate
  • 266g Water

Method

With gloves, protection glasses and a mask with cartridges! Using a precise scale (accurate to the nearest gram), weight in two separate recipients the water and the caustic soda. Always round the caustic soda to the lowest gram, if needed. Add the soda to the water (and NEVER the opposite, risk is 3rd degree burns!!) to make caustic soda lye, mix with a wooden spoon that will only be used for soap making. The mixture heats, let it cool down until it reaches a temperature below 50°C.

Melt together the oils and butter in a big plate, mix with a mixer-diver until the mixture  reaches a temperature below 50°C. Then, add the lye to the oils (and NEVER the opposite!!), and keep mixing with the mixer-diver.

Mix until the mixture thickens, it is called the trace of the soap. This trace should not be too thick; so that you can still put the mixture into a soap mold. When the right consistence is obtained, put it in the mold(s). Wash the instruments and plates by rincing it with white vinegar, then with your usual dish soap. It should all never be reused for anything else than soap making.

After 48h, unmold the soap with gloves, then cut it if needed, and let it rest in a cure for 3 weeks.

Let’s soap!


Pas de poison dans la maison
Le Potager et le Compost
Zero-waste projects
Bien dans son corps

Mentions Légales

CGU

Confidentialité

Contact

S’abonner

© Aurélie Bregeon